Résultat de la présidentielle à Grand-Camp (27270) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 à Grand-Camp

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
Marine LE PEN9229,39%
François FILLON8226,20%
Emmanuel MACRON5316,93%
Jean-Luc MÉLENCHON4414,06%
Nicolas DUPONT-AIGNAN216,71%
Benoît HAMON134,15%
Philippe POUTOU51,60%
François ASSELINEAU30,96%
Nathalie ARTHAUD00,00%
Jacques CHEMINADE00,00%
Jean LASSALLE00,00%
Nombre d'inscrits368
Nombre de votants324
Taux de participation88,04%
Votes blancs (en % des votes exprimés)3,40%
Votes nuls (en % des votes exprimés)0,00%

Présidentielle 2017 à Grand-Camp : les enjeux

Quel sera le résultat de l'élection présidentielle 2017 à Grand-Camp ? La question reste posée bien que ce village de 488 personnes ne compte pas autant d'habitants que Évreux. A gauche, la primaire a désigné Benoit Hamon face à Manuel Valls le 29 janvier 2017. On a dénombré à cette occasion quelque 202 votants à Grand-Camp et dans les communes voisines. L'ancien ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire et à la Consommation de Jean-Marc Ayrault a, de la même façon, conquis la confiance des sympathisants de Grand-Camp et de ses environs en devançant Manuel Valls avec 50,5% des voix contre 49,5% pour celui qui espérait prendre la place de François Hollande. L'organisation des primaires citoyennes avait mis à disposition un bureau de vote pour 22 communes de l'Eure (dont Grand-Camp). A droite, 319 sympathisants s'étaient mobilisés en novembre dernier à Grand-Camp et dans les alentours pour contribuer à désigner leur candidat à l'élection présidentielle lors du second tour de la primaire (27 novembre dernier). À Grand-Camp et dans ses environs, comme au niveau national, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire. Dans le village de l'Eure, l'ancien "collaborateur" de Nicolas Sarkozy a obtenu 84,3% des voix des sympathisants de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. L'inventeur de "l'identité heureuse" a récolté 15,7% des suffrages exprimés.

Quelles hypothèses en tirer pour le premier tour de l'élection présidentielle ? La comparaison de la participation aux primaires des deux grandes forces politiques laisse envisager un engouement plus fort en faveur de la droite. Cet examen demeure cependant à prendre avec des pincettes. En effet, les primaires de la gauche et de la droite (et leurs alliés) sont déjà loin. Et la campagne s'est révélée pour le moins chaotique pour la plupart des candidats. En principe, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle à Grand-Camp. L'opportunité à droite est d'autant plus forte que la recomposition à gauche défavorise la candidature de Benoit Hamon et semble plutôt réussir à celles d'Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon (France insoumise).

Pourtant, le "Penelope Gate" pourrait affaiblir le candidat LR. Les effets de la mise en examen de François Fillon sur le futur comportement des partisans de droite lors du premier tour restent difficiles à modéliser. En embuscade, Emmanuel Macron avec l'aide de François Bayrou arrivera-t-il à siphonner la droite sociale dans la commune ? C'est bien cette crainte d'une fuite des électeurs de droite qui incite l'équipe de campagne de François Fillon à accentuer les attaques contre Emmanuel Macron. La popularité d'Emmanuel Macron dans les sondages complique encore l'équation à Grand-Camp, tout comme le résultat de la présidentielle à Grandvilliers. Crédité en moyenne selon les sondages de plus de 20% d'intentions de vote, l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée sous François Hollande n'a encore jamais laissé son destin politique aux mains des électeurs. Difficile, donc, de dire si sa popularité dans les sondages se traduira, au soir du premier tour, en suffrages dans les bureaux de vote. Et pourtant, Emmanuel Macron pourrait profiter de la recomposition de la gauche et des affaires Le Pen et Fillon pour se frayer un chemin jusqu'au second tour. Il est enfin difficile de ne pas tenir compte du score attendu de Marine Le Pen. Lors de l'élection présidentielle 2012, la candidate d'extrême droite avait réalisé un score de 22,2% au premier tour dans ce village. Un résultat plus qu'honorable avec lequel les autres partis devront composer.

Quelle part de l'électorat ne se rendra pas dans son bureau de vote à Grand-Camp ? Traditionnellement, et malgré une abstention croissante, les scrutins présidentiels sont restés ceux qui mobilisent le plus d'électeurs : en moyenne, une élection présidentielle bénéficie d'un taux de participation d'environ 80% en France. À Grand-Camp, 85% des électeurs se sont déplacés dans un bureau de vote pour la précédente présidentielle. Et pourtant, le désintérêt électoral n'a pas cessé d'élargir sa base de soutiens depuis 1958. En 2012, l'abstention d'une partie des électeurs de la droite avait déjà privé Nicolas Sarkozy d'un second mandat. Et en 2017, la tentation de ne pas mettre à profit leur droit constitutionnel à faire entendre leur voix pourrait gagner entre 32% et 35% des électeurs, selon respectivement le Cevipof et l'Ifop. L'abstention se révèle fréquemment être un refus du vote par défaut, alors que le vote de conviction ne joue que pour quelques candidats et que l'incertitude des électeurs est au plus haut. A 8 jours du premier tour, 32% de Français n'ont toujours pas choisi leur candidat, d'après un sondage Odoxa. Les différents prétendants à la magistrature suprême devront donc faire preuve de créativité pour réussir à convaincre ces incertains de leur accorder leur confiance.

Résultat élection présidentielle Grand-Camp
© Montage Linternaute.com