Résultat de la présidentielle au Grand-Bornand (74450) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 au Grand-Bornand

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
François FILLON86054,50%
Emmanuel MACRON26516,79%
Marine LE PEN16410,39%
Jean-Luc MÉLENCHON1247,86%
Nicolas DUPONT-AIGNAN815,13%
Benoît HAMON322,03%
Jean LASSALLE231,46%
François ASSELINEAU171,08%
Philippe POUTOU50,32%
Jacques CHEMINADE50,32%
Nathalie ARTHAUD20,13%
Nombre d'inscrits1 931
Nombre de votants1 626
Taux de participation84,21%
Votes blancs (en % des votes exprimés)2,40%
Votes nuls (en % des votes exprimés)0,55%

Présidentielle 2017 au Grand-Bornand : les enjeux

Quel candidat choisiront les électeurs résidant au Grand-Bornand à l'occasion du premier tour de la présidentielle (23 avril) ? La question reste posée bien que cette ville de 2224 âmes ne compte pas autant d'habitants que Annecy-le-Vieux. A gauche lors du second tour, la primaire citoyenne a désigné Benoit Hamon face à Manuel Valls le 29 janvier. On a recensé pour l'occasion quelque 284 participants au Grand-Bornand et dans les communes voisines. Celui qui fut un bref ministre de l'Education de Manuel Valls a également emporté la confiance des électeurs du Grand-Bornand et des communes voisines en devançant Manuel Valls avec 64,3% des voix, contre 35,7% pour celui qui est redevenu député PS de la première circonscription de l'Essonne. L'organisation des primaires de la gauche avait mis à disposition un bureau de vote pour 12 communes de la Haute-Savoie (dont Le Grand-Bornand). Au Grand-Bornand, comme dans le reste de la France, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire. Dans la ville de la Haute-Savoie, le député de Paris a obtenu 79,2% des voix des sympathisants de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. L'ancien ministre des Affaires étrangères a, lui, obtenu un score de 20,8% contre 33,5% au niveau national. A l'occasion du second tour de la primaire de la droite et du centre, 450 personnes ont trouvé le chemin des urnes pour contribuer à choisir le champion de la droite, selon la Haute autorité de la primaire.

Quelles hypothèses en déduire pour le dénouement de l'élection présidentielle ? L'analyse de la participation aux primaires de la gauche et de la droite laisse entrevoir un engouement plus massif concernant la droite. Cet examen reste cependant à nuancer. D'abord parce que hormis les Républicains et le Parti socialiste, aucun parti politique n'a organisé d'élection ouverte pour désigner son champion en amont de l'élection présidentielle. En théorie, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle au Grand-Bornand. L'opportunité à droite est d'autant plus forte que la recomposition à gauche compromet la candidature de Benoit Hamon et semble plutôt réussir à celles de Jean-Luc Mélenchon (il avait obtenu 4% en 2012 au Grand-Bornand) et d'Emmanuel Macron. Mais le Penelope gate pourrait être préjudiciable au score du candidat LR. Les effets de la mise en examen des époux Fillon sur le futur comportement des partisans de droite restent donc difficiles à modéliser. En embuscade, Emmanuel Macron avec l'aide de François Bayrou arrivera-t-il à grignoter l'aile gauche de la droite dans la commune ? C'est bien ce souci de conserver son électorat qui incite l'équipe de campagne de François Fillon à multiplier les attaques contre Emmanuel Macron. Le cas Emmanuel Macron illustre parfaitement la difficulté à prédire l'issue du scrutin au Grand-Bornand. La situation est à peu de choses près la même pour le résultat de la présidentielle à Groisy. Attirés par des sondages qui lui sont favorables, de nombreuses personnalités politiques de toutes obédiences ont rallié l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée sous François Hollande. Mais les enquêtes d'opinion ne surestiment-ils pas son score potentiel au premier tour ? Et pourtant, Emmanuel Macron pourrait profiter des affaires Fillon et Le Pen et de la recomposition en cours de la gauche pour tracer son chemin jusqu'au second tour. Quid de Marine Le Pen ? La candidate du Front national a également ses chances de réaliser une percée au Grand-Bornand. En 2012, la députée européenne avait obtenu 10,7% des suffrages au premier tour dans cette ville. Le poids de l'extrême droite au Grand-Bornand pourrait augmenter lors de la présidentielle.

Quelle part de l'électorat n'ira pas dans son bureau de vote au Grand-Bornand ? Elle n'a pas de candidat, pas d'affiches de campagne et pourtant, le 23 avril, au soir du premier tour, c'est sûrement l'abstention qui arrivera en première position. Jusqu'à présent, et malgré une abstention croissante, les scrutins présidentiels sont restés ceux qui mobilisent le plus les électeurs : en moyenne, une élection présidentielle bénéficie d'un taux de participation d'environ 80% à l'échelle du pays. Au Grand-Bornand, 88% des électeurs se sont déplacés dans un bureau de vote pour la dernière élection présidentielle. Et pourtant, le désintérêt électoral est bien en augmentation depuis les années 1960. Déjà, en 2012, François Hollande avait été élu en partie grâce à l'abstention de toute une frange de l'électorat de la droite. Cette année, entre 32% et 35% des électeurs envisageraient de ne pas prendre part au vote, selon respectivement le Centre de recherches politiques de Sciences-Po (Cevipof) et l'institut de sondage Ifop. Jusqu'à présent, le record d'abstention à une présidentielle avait culminé à 28,4% à l'occasion de la présidentielle 2002. Si les absents des bureaux de vote s'annoncent nombreux, c'est en grande partie parce que le nombre des indécis prévoit d'être, lui aussi, très élevé. A huit jours du premier tour, 32% de Français balancent toujours entre plusieurs candidats, à en croire un sondage Odoxa.

Résultat élection présidentielle Le Grand-Bornand
© Montage Linternaute.com