Résultat de la présidentielle au Plessis-Robinson (92350) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 au Plessis-Robinson

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
Emmanuel MACRON4 69129,60%
François FILLON4 13726,10%
Jean-Luc MÉLENCHON2 78517,57%
Marine LE PEN1 99712,60%
Benoît HAMON9956,28%
Nicolas DUPONT-AIGNAN7814,93%
François ASSELINEAU1801,14%
Philippe POUTOU1020,64%
Jean LASSALLE1020,64%
Nathalie ARTHAUD570,36%
Jacques CHEMINADE230,15%
Nombre d'inscrits19 141
Nombre de votants16 194
Taux de participation84,60%
Votes blancs (en % des votes exprimés)1,45%
Votes nuls (en % des votes exprimés)0,67%

Présidentielle 2017 au Plessis-Robinson : les enjeux

Comme tous les Français, les électeurs habitant au Plessis-Robinson seront appelés à élire le 25e président de la République. Qui éliront-ils ? Les récents scrutins permettent d'ores et déjà de formuler quelques hypothèses. Au Plessis-Robinson, comme dans le reste de la France, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire. Dans l'agglomération des Hauts-de-Seine, celui qui avait déjà créé la surprise au premier tour a obtenu 63,1% des voix des sympathisants de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. L'ancien ministre des Affaires étrangères de François Fillon a, quant à lui, obtenu un score de 36,9% contre 33,5% au niveau national. A l'occasion du second tour de la primaire de la droite et du centre, 3 578 personnes ont trouvé le chemin des urnes pour contribuer à choisir le champion de la droite, selon la Haute autorité de la primaire. A gauche, Benoit Hamon a décroché l'investiture face à Manuel Valls le 29 janvier dernier. 944 participants ont été recensés au Plessis-Robinson pour l'occasion. Et les électeurs du Plessis-Robinson n'ont pas contredit la tendance nationale. Le Brestois a en effet amassé 58,6% des 944 votes enregistrés lors du second tour de scrutin. Pour l'occasion, 3 bureaux de vote avaient été installés pour permettre aux militants et sympathisants du Plessis-Robinson de participer à la désignation du candidat de la gauche.

Quelles hypothèses en déduire pour le résultat de l'élection présidentielle au Plessis-Robinson ? L'analyse de la participation aux primaires de la droite et de la gauche laisse envisager un engouement plus massif concernant la droite. Cette analyse reste cependant fragile. D'abord parce que beaucoup d'eau a déjà coulé sous les ponts depuis les primaires. Et depuis, le moins que l'on puisse dire est que la campagne n'a pas été de tout repos pour les principaux candidats. En principe, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle au Plessis-Robinson. Le candidat de la droite peut tirer avantage du fait que la recomposition à gauche fait du tort à la candidature de Benoit Hamon et profite à celles de Jean-Luc Mélenchon (le candidat de la "France insoumise" avait obtenu 11% en 2012 au Plessis-Robinson) et d'Emmanuel Macron.

Mais le Penelopegate pourrait affaiblir le candidat LR. Les effets de cette affaire sur le futur comportement des électeurs de droite lors du premier tour restent difficiles à anticiper. En embuscade, Emmanuel Macron avec le soutien de François Bayrou arrivera-t-il à siphonner l'aile gauche de la droite dans la commune ? C'est précisément pour cette raison que le camp Fillon a fait d'Emmanuel Macron la première cible de ses attaques tout au long de la campagne.

Le cas Emmanuel Macron illustre parfaitement la difficulté à prédire l'issue du scrutin au Plessis-Robinson. La situation est à peu de choses près la même pour le résultat de la présidentielle à Puteaux. L'ancien ministre de l'Economie n'a en effet jamais participé à une élection. Et être le favori des sondages ne lui offre pas de fait une place pour le second tour. Et pourtant, Emmanuel Macron pourrait bien profiter du schisme en cours à gauche et des affaires Le Pen et Fillon à droite pour tracer son chemin jusqu'au second tour. La candidate du Front national Marine Le Pen pourrait également réaliser un score non négligeable dans cette agglomération. Il y a cinq ans, l'ancienne conseillère municipale d'Hénin-Beaumont avait réalisé un score de 11,8% au premier tour dans cette agglomération. Son poids au Plessis-Robinson pourrait croître en 2017.

Quelle part de l'électorat délaissera les bureaux de vote du Plessis-Robinson ? Elle n'organise ni débats, ni meetings et pourtant, le 23 avril, au soir du premier tour, c'est sûrement l'abstention qui arrivera en première position. Traditionnellement, la course à l'Elysée a toujours été le scrutin le plus mobilisateur (près de 80% de participation). Et pourtant, le désengagement électoral est bien en augmentation depuis la fin des années 1950. Déjà, en 2012, François Hollande avait été élu en partie grâce à l'abstention de toute une frange des électeurs de droite. Et en 2017, entre 35% et 32% des électeurs envisageraient de ne pas s'acquitter de leur devoir de citoyen, selon respectivement l'Ifop et le Centre de recherches politiques de Sciences-Po (Cevipof). Jusqu'à présent, le record d'abstention à une présidentielle avait culminé à 28,4% à l'occasion de la présidentielle 2002. L'abstention annoncée se révèle être le corollaire d'une indécision record. A en croire le Cevipof, 43% des électeurs se déclaraient toujours indécis fin mars sur le nom inscrit sur le bulletin de vote qu'ils déposeront dans l'urne. L'ensemble des candidats cherche désormais à grappiller quelques points décisifs auprès de ces indécis.

Résultat élection présidentielle Le Plessis-Robinson
© Montage Linternaute.com