Résultat de la présidentielle à Mésangueville (76780) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 à Mésangueville

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
Marine LE PEN4240,78%
Jean-Luc MÉLENCHON2120,39%
Emmanuel MACRON1514,56%
François FILLON1413,59%
Nicolas DUPONT-AIGNAN43,88%
Benoît HAMON21,94%
Nathalie ARTHAUD21,94%
François ASSELINEAU10,97%
Philippe POUTOU10,97%
Jean LASSALLE10,97%
Jacques CHEMINADE00,00%
Nombre d'inscrits139
Nombre de votants108
Taux de participation77,70%
Votes blancs (en % des votes exprimés)1,85%
Votes nuls (en % des votes exprimés)2,78%

Présidentielle 2017 à Mésangueville : les enjeux

Comme tous les Français, les habitants de Mésangueville seront amenés à choisir le futur président de la République. Quel candidat éliront-ils ? La question reste posée même si ce bourg de 175 personnes ne compte pas autant d'électeurs que Vieux-Rouen-sur-Bresle. A gauche, la primaire citoyenne a désigné Benoit Hamon face à Manuel Valls le 29 janvier. À Mésangueville et dans ses environs, comme au niveau national, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire. Dans le bourg de la Seine-Maritime, l'ancien chef de gouvernement sous Nicolas Sarkozy a obtenu 80,6% des voix des électeurs de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. L'ancien ministre des Affaires étrangères a récolté 19,4% des suffrages. Au niveau national, Alain Juppé a réalisé un score de 33,5%. Du côté de la droite, 161 sympathisants s'étaient mobilisés en novembre dernier à Mésangueville et dans les alentours pour contribuer à désigner leur candidat à l'élection présidentielle lors du second tour de la primaire.

Un rapide coup d'oeil aux taux de participation aux primaires des deux grandes forces politiques laisse donc présager une dynamique plus importante pour la droite en ce qui concerne l'issue de la présidentielle à Mésangueville. Cette analyse demeure cependant fragile. En effet, les primaires sont déjà loin, et la campagne s'est révélée pour le moins compliquée pour la plupart des candidats. En principe, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle à Mésangueville. Le candidat de la droite peut tirer avantage du fait que le schisme à gauche affaibli la candidature de Benoit Hamon et semble plutôt réussir à celles d'Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon (France insoumise).

Mais le Penelopegate pourrait être préjudiciable au résultat du candidat de la droite. Les conséquences de la mise en examen des époux Fillon sur le futur comportement des partisans de droite restent donc plutôt difficiles à modéliser. A l'affût, Emmanuel Macron allié à François Bayrou arrivera-t-il à siphonner la droite sociale dans la commune ? C'est bien ce souci de conserver son électorat qui pousse l'équipe de campagne de François Fillon à accentuer les attaques contre Emmanuel Macron.

Le cas Macron illustre parfaitement la difficulté à prédire l'issue du scrutin à Mésangueville, tout comme le résultat de la présidentielle à Mesnières-en-Bray. Crédité en moyenne selon les études d'opinion de plus de 20% d'intentions de vote, l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée sous François Hollande n'a encore jamais laissé son destin politique aux mains des électeurs. Difficile, donc, de dire si sa popularité dans les sondages se traduira, au soir du premier tour, en bulletins dans les bureaux de vote. Il n'empêche qu'entre le PS menacé d'implosion et des Républicains plombés par les affaires, Emmanuel Macron pourrait tout à fait faire une réalité du face-à-face Macron-Le Pen au second tour. La candidate du Front national Marine Le Pen pourrait également réaliser un score non négligeable dans ce bourg. En 2012, la députée européenne avait réalisé un score de 33,0% au premier tour dans ce bourg. Une performance qui, si elle se renouvelle en 2017, devrait laisser peu de place aux autres candidats.

Quel sera le niveau d'abstention pour le résultat de la présidentielle à Mésangueville ? Quels que soient les candidats qui se qualifieront pour le second tour, c'est certainement l'abstention qui arrivera en première position. Traditionnellement, le scrutin présidentiel a toujours été à peu près épargné par l'abstention en France (près de 80% de participation). Et pourtant, le taux d'abstention est bien en augmentation depuis le début de la cinquième République. En 2012, l'abstention d'une partie des électeurs de droite avait déjà privé Nicolas Sarkozy d'un second mandat. Cette année, entre 35% et 32% des électeurs envisageraient de déserter les bureaux de vote, selon respectivement l'Ifop et le Cevipof. L'abstention s'avère fréquemment être un refus du vote par défaut, alors que le vote de conviction ne joue que pour quelques candidats et que l'incertitude des électeurs est au plus haut. D'après le Cevipof, 43% des électeurs se déclaraient toujours indécis fin mars sur le nom inscrit sur le bulletin de vote qu'ils déposeront dans l'urne. L'ensemble des candidats cherche désormais à grappiller quelques points décisifs auprès d'eux.

Résultat élection présidentielle Mésangueville
© Montage Linternaute.com