Résultat de la présidentielle à Monteaux (41150) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 à Monteaux

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
Emmanuel MACRON13024,71%
Marine LE PEN12423,57%
Jean-Luc MÉLENCHON11121,10%
François FILLON8516,16%
Nicolas DUPONT-AIGNAN275,13%
Benoît HAMON275,13%
Philippe POUTOU81,52%
Nathalie ARTHAUD61,14%
François ASSELINEAU40,76%
Jean LASSALLE40,76%
Jacques CHEMINADE00,00%
Nombre d'inscrits636
Nombre de votants539
Taux de participation84,75%
Votes blancs (en % des votes exprimés)1,67%
Votes nuls (en % des votes exprimés)0,74%

Présidentielle 2017 à Monteaux : les enjeux

Quel sera le résultat de la présidentielle à Monteaux ? Certes, Monteaux n'est pas Blois, mais il n'en demeure pas moins que cette ville demeure une terre électorale complexe dont l'analyse peut permettre de mieux éclairer le comportement des électeurs du Loir-et-Cher. A gauche, la primaire a désigné Benoit Hamon face à Manuel Valls le 29 janvier dernier. On a dénombré pour l'occasion 613 participants à Monteaux et dans les communes voisines. L'ancien président du MJS a également emporté la confiance des sympathisants de Monteaux et des communes voisines en devançant Manuel Valls avec 61,8% des voix, contre 38,2% pour celui qui espérait prendre la place de François Hollande. L'organisation des primaires avait mis à disposition un bureau de vote pour 27 communes du Loir-et-Cher, la commune de Monteaux incluse.

Du côté de la droite, 563 sympathisants s'étaient mobilisés en novembre dernier à Monteaux et dans les communes voisines pour contribuer à désigner leur candidat à l'élection présidentielle lors du second tour de la primaire (27 novembre dernier). À Monteaux et dans ses environs, comme au niveau national, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire. Dans la ville du Loir-et-Cher, l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy a obtenu 67,9% des voix des électeurs de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. L'ancien ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy a, lui, récolté 32,1% des suffrages. Au niveau national, Alain Juppé a réalisé un score de 33,5%.

Un rapide coup d'oeil aux taux de participation aux primaires de la gauche et de la droite laisse donc présager une dynamique plus importante pour la droite en ce qui concerne l'issue de l'élection présidentielle. Cette analyse demeure toutefois à nuancer. D'abord parce que beaucoup d'eau a déjà coulé sous les ponts depuis les primaires de la gauche et de la droite. Et depuis, le moins que l'on puisse dire est que la campagne n'a pas été de tout repos pour les principaux candidats. En théorie, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle à Monteaux. L'opportunité à droite est d'autant plus forte que la division de la gauche compromet la candidature de Benoit Hamon au profit de celles d'Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon (il avait obtenu 11% en 2012 à Monteaux). Pourtant, le Penelopegate pourrait être préjudiciable au résultat du candidat de la droite. Les conséquences de cette affaire sur le futur comportement des électeurs de droite lors du premier tour restent difficiles à apprécier. A l'affût, Emmanuel Macron avec le soutien de François Bayrou arrivera-t-il à grignoter l'aile la plus à gauche de la droite dans la commune ? C'est bien ce souci de conserver son électorat qui pousse le camp Fillon à multiplier les attaques contre Emmanuel Macron.

Le cas Macron illustre parfaitement la difficulté à prédire l'issue du scrutin à Monteaux, tout comme le résultat de la présidentielle à Monthou-sur-Bièvre. Crédité en moyenne selon les sondages de plus d'une intention de vote sur cinq, l'ancien ministre de l'Economie n'a encore jamais remis son destin politique aux mains des électeurs. Difficile, donc, de dire si sa popularité dans les sondages se traduira, au soir du premier tour, en suffrages dans les bureaux de vote. Et pourtant, Emmanuel Macron pourrait profiter du schisme à gauche et des affaires Fillon et Le Pen pour se frayer un chemin jusqu'au second tour. Autre inconnue : quelle part des électeurs ira choisir un bulletin Front national ? Lors de la dernière élection présidentielle, la députée européenne avait décroché 22,0% des voix au premier tour dans cette commune. Un résultat plus qu'honorable avec lequel les autres partis devront composer.

Quelle part de l'électorat ne se rendra pas dans son bureau de vote à Monteaux ? Quels que soient les candidats qui se qualifieront dès le premier tour, l'abstention devrait truster la première place. Jusqu'à présent, la participation a toujours été plus élevée pour l'élection présidentielle que pour d'autres scrutins jugés moins impliquants comme les régionales ou les européennes : en moyenne, une élection présidentielle génère un taux de participation d'environ 80% en France. À Monteaux, 87% des électeurs se sont déplacés dans un bureau de vote pour la dernière élection présidentielle de 2012. Cependant, le taux d'abstention est bien en augmentation depuis 1958. Déjà, en 2012, François Hollande avait été élu en partie grâce à l'abstention de toute une frange des électeurs de la droite. Cette année au premier tour, entre 35% et 32% des électeurs envisageraient de se désengager du vote, selon respectivement l'Ifop et le Cevipof. Jusqu'à présent, le record d'abstention à une présidentielle avait culminé à 28,4% à l'occasion de la présidentielle 2002. L'abstention annoncée se révèle être le corollaire d'une indécision record. D'après le Cevipof, 43% des électeurs se déclaraient toujours indécis fin mars sur le nom inscrit sur le bulletin qu'ils déposeront dans l'urne.

Résultat élection présidentielle Monteaux
© Montage Linternaute.com