Résultat de la présidentielle à Montréal (32250) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 à Montréal

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
François FILLON17224,40%
Marine LE PEN15121,42%
Emmanuel MACRON14820,99%
Jean-Luc MÉLENCHON8512,06%
Benoît HAMON537,52%
Jean LASSALLE507,09%
Nicolas DUPONT-AIGNAN314,40%
Philippe POUTOU81,13%
Jacques CHEMINADE30,43%
Nathalie ARTHAUD30,43%
François ASSELINEAU10,14%
Nombre d'inscrits888
Nombre de votants733
Taux de participation82,55%
Votes blancs (en % des votes exprimés)2,73%
Votes nuls (en % des votes exprimés)1,09%

Présidentielle 2017 à Montréal : les enjeux

Tout comme partout en France, les électeurs résidant à Montréal seront appelés à élire le prochain locataire de l'Elysée. Quel sera leur choix concernant le résultat de la présidentielle ? Même si cette ville de 1207 habitants a peu de chances d'influencer l'issue du premier tour autant que Toulouse, l'analyse des pratiques électorales dans la commune reste intéressante au niveau du Gers. A l'occasion du second tour de la primaire de la droite et du centre, 326 personnes se sont rendus aux urnes pour contribuer à choisir le champion de la droite à Montréal et dans les communes alentour, selon la Haute autorité de la primaire. À Montréal et dans ses environs, comme dans le reste de la France, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire. Dans la ville du Gers, celui qui avait déjà créé la surprise lors du premier tour a obtenu 67,5% des voix des électeurs de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. Celui qui fut pour Jacques Chirac "le meilleur d'entre nous" a récolté 32,5% des suffrages.

A gauche, la primaire citoyenne a désigné Benoit Hamon face à Manuel Valls le 29 janvier dernier. Le Breton a, de la même manière, conquis la confiance des électeurs de Montréal et des communes voisines en devançant Manuel Valls avec 55,6% des voix. L'organisation des primaires avait mis à disposition un bureau de vote pour 11 communes du Gers (en comptant Montréal).

Quelles hypothèses en déduire pour l'issue de l'élection présidentielle ? Un rapide coup d'oeil aux taux de participation aux primaires des deux grandes forces politiques laisse envisager un engouement plus fort à droite. Cet examen reste toutefois à nuancer. D'abord parce que le Parti socialiste et les Républicains sont les seuls mouvements politiques à avoir organisé des primaires. En principe, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle à Montréal. L'opportunité à droite est d'autant plus forte que le schisme à gauche affaibli la candidature de Benoit Hamon et semble plutôt réussir à celles de Jean-Luc Mélenchon (France insoumise) et d'Emmanuel Macron. Mais le "Penelope Gate" pourrait porter préjudice au score du candidat LR. Les dégâts potentiels de cette affaire sur le futur comportement des électeurs de droite lors du premier tour restent difficiles à estimer. En embuscade, Emmanuel Macron avec l'aide de François Bayrou arrivera-t-il à siphonner l'aile gauche de la droite dans la commune ? C'est bien ce souci de conserver son électorat qui pousse l'équipe de campagne de François Fillon à accentuer les attaques contre Emmanuel Macron. Le cas Macron illustre parfaitement la difficulté à prédire l'issue du scrutin à Montréal, tout comme le résultat de la présidentielle à Mormès. Le candidat de "En Marche" n'a en effet jamais participé à une élection. Or être le candidat des sondages ne lui accorde pas pour autant un ticket pour le second tour. Il n'empêche qu'entre des Républicains plombés par les affaires et le Parti socialiste dépassé par sa gauche, Emmanuel Macron pourrait bien concrétiser le duel annoncé Le Pen-Macron au second tour. Il est par ailleurs difficile de faire l'impasse sur le score attendu de Marine Le Pen. En 2012, la présidente du Front National avait réalisé un score de 19,1% au premier tour dans cette ville. L'attrait pour Marine Le Pen à Montréal pourrait bien augmenter lors de la présidentielle.

L'abstention se taillera-t-elle la part du lion du résultat de la présidentielle à Montréal ? Peu importe quels candidats se qualifieront pour le second tour, l'abstention pourrait bien truster la première place. Jusqu'à présent, et malgré une abstention croissante, les scrutins présidentiels sont restés ceux qui fédèrent le plus d'électeurs (près de 80% de participation). Et pourtant, le taux d'abstention n'a pas cessé d'élargir sa base de soutiens depuis 1958. Et la désignation du président de la République n'échappe pas à cette tendance. Et en 2017, selon l'Ifop, 35% des électeurs pourraient ne pas prendre part au vote. L'abstention annoncée se révèle être le corollaire d'une incertitude record. A 8 jours du premier tour, 32% de Français n'ont toujours pas choisi leur candidat, à en croire une enquête d'opinion réalisée par Odoxa. Ce sont bien eux que les prétendants à l'Elysée devront séduire avant le premier tour.

Résultat élection présidentielle Montréal
© Montage Linternaute.com