Résultat de la présidentielle à Pointis-Inard (31800) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 à Pointis-Inard

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
Marine LE PEN15126,17%
Emmanuel MACRON12421,49%
Jean-Luc MÉLENCHON11319,58%
François FILLON6611,44%
Jean LASSALLE417,11%
Benoît HAMON366,24%
Nicolas DUPONT-AIGNAN284,85%
Philippe POUTOU91,56%
François ASSELINEAU50,87%
Nathalie ARTHAUD30,52%
Jacques CHEMINADE10,17%
Nombre d'inscrits718
Nombre de votants590
Taux de participation82,17%
Votes blancs (en % des votes exprimés)1,36%
Votes nuls (en % des votes exprimés)0,85%

Présidentielle 2017 à Pointis-Inard : les enjeux

Quel sera le résultat de l'élection présidentielle à Pointis-Inard ? Evidemment, Pointis-Inard n'est pas Tournefeuille, mais il n'en demeure pas moins que cette localité demeure une terre électorale complexe dont l'analyse peut permettre de mieux comprendre le comportement des électeurs à l'échelle de la Haute-Garonne. A gauche, la primaire a désigné Benoit Hamon face à Manuel Valls le 29 janvier. Quelque 360 participants ont été recensés à Pointis-Inard et dans les communes voisines pour l'occasion. Et contrairement à la tendance observée dans le reste de la France, l'ancien maire d'Evry a devancé Benoit Hamon. Le Breton n'a décroché que 41,7% des voix à Pointis-Inard et ses environs lors du second tour contre 58,3% pour Manuel Valls. L'organisation des primaires avait mis à disposition un bureau de vote pour 20 communes de la Haute-Garonne, la commune de Pointis-Inard incluse. À Pointis-Inard et dans ses environs, comme dans le reste de la France, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire. Dans la localité de la Haute-Garonne, l'ancien "collaborateur" de Nicolas Sarkozy a obtenu 70,4% des voix des électeurs de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. Le défenseur de "l'identité heureuse" a récolté 29,6% des suffrages. A l'occasion du second tour de la primaire de la droite et du centre (27 novembre dernier), 453 personnes ont trouvé le chemin des urnes pour contribuer à choisir le champion de la droite à Pointis-Inard et dans les communes alentour, selon la Haute autorité de la primaire.

Quelles déductions en retenir pour le premier tour de la présidentielle ? L'analyse de la participation aux primaires de la droite et de la gauche laisse envisager une dynamique plus forte à gauche. Cette analyse demeure cependant à prendre avec des pincettes. En effet, beaucoup d'eau a déjà coulé sous les ponts depuis les primaires. Et depuis, le moins que l'on puisse dire est que la campagne n'a pas été de tout repos pour les principaux candidats. Sur le papier, Benoit Hamon pourrait espérer profiter de la meilleure dynamique à gauche. Et les conséquences médiatiques du Penelope Gate pourraient encore accentuer l'écart en faveur des candidats de gauche dans cette ville. Mais la campagne du candidat PS semble au point mort et les sondages ne cessent de revoir sa popularité à la baisse. Par ailleurs, Benoit Hamon n'est pas arrivé en tête à Pointis-Inard et il est donc probable qu'une part des soutiens de Manuel Valls préfère soutenir Emmanuel Macron plutôt que Benoit Hamon. De nombreux responsables nationaux du PS ont déjà déserté le camp Hamon pour soutenir Emmanuel Macron. En plus de la concurrence Macron, le candidat socialiste doit également faire face à la remontée dans les études d'opinion de Jean-Luc Mélenchon. Lors de la présidentielle 2012, Jean-Luc Mélenchon avait rassemblé 12% des suffrages au premier tour.

Le cas Macron illustre parfaitement la difficulté à prédire l'issue du scrutin à Pointis-Inard, tout comme le résultat de la présidentielle à Polastron. L'ancien ministre de l'Economie engrange les soutiens politiques issus de la gauche et de la droite. Mais les Français accepteront-ils de qualifier pour le second tour celui qui n'est encore que le favori des sondages ? Il n'empêche : entre le PS dépassé par sa gauche et les Républicains plombés par les affaires, Emmanuel Macron a toutes les chances de concrétiser le face-à-face Le Pen-Macron au second tour. Quid de Marine Le Pen ? La candidate de la France "Bleu Marine" a également ses chances de réaliser une percée à Pointis-Inard. Lors de la dernière présidentielle (2012), l'ex-conseillère régionale des Hauts-de-France avait réalisé un score de 23,2% au premier tour dans cette ville. Un résultat plus qu'honorable avec lequel les autres partis devront composer.

L'abstention deviendra-t-elle le premier parti de France à l'occasion du résultat de la présidentielle à Pointis-Inard ? Quels que soient les candidats qui se qualifieront le 23 avril, c'est sûrement elle qui arrivera en première place. Traditionnellement, la course à l'Elysée a toujours été le scrutin qui mobilise le plus : en moyenne, une élection présidentielle génère un taux de participation d'environ 80% dans l'Hexagone. À Pointis-Inard, 85% des électeurs se sont déplacés dans un bureau de vote pour la dernière présidentielle. Et pourtant, le désengagement électoral est bien en augmentation depuis les débuts de la Vème République. Déjà, en 2012, François Hollande avait été élu en partie grâce à l'abstention de toute une frange des électeurs de la droite. Et cette année au premier tour, selon le Centre de recherches politiques de Sciences-Po (Cevipof), 32% des électeurs pourraient ne pas effectuer leur devoir de citoyen. Jusqu'à présent, le record d'abstention à une présidentielle avait culminé à 28,4% à l'occasion de la présidentielle 2002. L'abstention résulte souvent d'un refus du vote par défaut, alors que le vote de conviction ne joue que pour quelques candidats et que l'incertitude des électeurs est au plus haut. D'après le Cevipof, 43% des électeurs se déclaraient toujours indécis fin mars sur le nom inscrit sur le bulletin qu'ils déposeront dans l'urne. L'ensemble des candidats cherche désormais à grappiller quelques points décisifs auprès d'eux.

Résultat élection présidentielle Pointis-Inard
© Montage Linternaute.com