Résultat de la présidentielle à Saint-Cirgue (81340) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 à Saint-Cirgue

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
Marine LE PEN3925,83%
Emmanuel MACRON2919,21%
François FILLON2315,23%
Jean-Luc MÉLENCHON1811,92%
Benoît HAMON1711,26%
Nicolas DUPONT-AIGNAN95,96%
Jean LASSALLE74,64%
Philippe POUTOU63,97%
Nathalie ARTHAUD10,66%
François ASSELINEAU10,66%
Jacques CHEMINADE10,66%
Nombre d'inscrits187
Nombre de votants156
Taux de participation83,42%
Votes blancs (en % des votes exprimés)0,00%
Votes nuls (en % des votes exprimés)3,21%

Présidentielle 2017 à Saint-Cirgue : les enjeux

Tout comme l'ensemble des Français, les habitants de Saint-Cirgue seront appelés à désigner le 25e président de la République. Quel candidat éliront-ils ? Bien sûr, Saint-Cirgue n'est pas Albi, mais il n'en demeure pas moins que ce bourg reste une terre électorale complexe dont l'analyse peut permettre de mieux comprendre le comportement des électeurs du Tarn. A gauche lors du second tour, la primaire citoyenne a désigné Benoit Hamon face à Manuel Valls le 29 janvier. Le député de Trappes a également emporté la confiance des militants de Saint-Cirgue et de ses environs en devançant Manuel Valls avec 56,4% des voix contre 43,6% pour l'ancien locataire de Matignon. L'organisation des primaires de la gauche avait mis à disposition un bureau de vote pour 14 communes du Tarn dont Saint-Cirgue. A l'occasion du second tour de la primaire de la droite et du centre, 185 personnes ont trouvé le chemin des urnes pour contribuer à choisir le champion de la droite à Saint-Cirgue et dans les communes voisines, selon la Haute autorité de la primaire. À Saint-Cirgue et dans ses environs, comme dans le reste de la France, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire. Dans le bourg du Tarn, l'ancien chef de gouvernement sous Nicolas Sarkozy a obtenu 73,9% des voix des sympathisants de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. Le promotteur de "l'identité heureuse" a, lui, récolté 26,1% des suffrages.

La comparaison de la participation aux primaires de la gauche et de la droite laisse donc entrevoir une dynamique plus forte pour la droite concernant l'issue de la présidentielle. Cet examen demeure cependant fragile. D'abord parce que les Républicains et le Parti socialiste sont les seules formations politiques à avoir organisé des primaires. En principe, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle à Saint-Cirgue. Le candidat de la droite peut tirer avantage du fait que la division de la gauche fait du tort à la candidature Hamon au profit de celles de Jean-Luc Mélenchon (France insoumise) et d'Emmanuel Macron.

Pourtant, le Penelopegate pourrait être préjudiciable au score du candidat de la droite. Les dégâts potentiels de la mise en examen de François Fillon sur le futur comportement des partisans de droite une fois dans l'isoloir restent donc très difficiles à modéliser. En embuscade, Emmanuel Macron allié à François Bayrou arrivera-t-il à grignoter la droite sociale dans la commune ? C'est précisément pour cette raison que le camp Fillon a fait d'Emmanuel Macron la principale cible de ses attaques au cours de cette campagne. La popularité d'Emmanuel Macron dans les sondages complique encore l'équation à Saint-Cirgue, tout comme le résultat de la présidentielle à Saint-Gauzens. L'absence de passé électoral de l'ancien ministre de l'Economie empêche en effet tout redressement statistique de sa cote de popularité dans les sondages. Il n'empêche qu'entre les Républicains plombés par les affaires et un PS menacé d'implosion, Emmanuel Macron peut tout à fait faire une réalité du duel Le Pen-Macron au second tour. Il est enfin difficile de faire l'impasse sur le résultat de Marine Le Pen. Il y a cinq ans, la présidente du Front National avait réalisé un score de 16,1% au premier tour dans ce bourg. Dans l'hypothèse d'un face-à-face Le Pen-Macron au second tour, la victoire d'Emmanuel Macron serait probable grâce au report des voix de gauche.

Quelle part de l'électorat ne se rendra pas dans son bureau de vote à Saint-Cirgue ? Elle n'a pas de représentant politique, pas de programme électoral mais c'est sans doute elle qui arrivera en première position au soir du 23 avril. Jusqu'à présent, le scrutin présidentiel a toujours été roi en France (près de 80% de participation). Et pourtant, le désengagement électoral n'a pas cessé d'élargir sa base de soutiens depuis la fin des années 1950. Déjà, en 2012, François Hollande avait été élu en partie grâce à l'abstention de toute une frange de l'électorat de la droite. Et cette année au premier tour, entre 32% et 35% des électeurs songeraient à ne pas participer au vote, selon respectivement le Cevipof et l'Ifop. L'abstention se révèle fréquemment être un refus du vote par défaut, alors que le vote de conviction ne joue que pour quelques candidats et que l'incertitude des électeurs est au plus haut. A huit jours du premier tour, 32% de Français n'ont pas encore choisi leur candidat, à en croire une enquête d'opinion réalisée par Odoxa. L'ensemble des candidats cherche désormais à grappiller quelques points décisifs auprès de ces indécis.

Résultat élection présidentielle Saint-Cirgue
© Montage Linternaute.com