Résultat de la présidentielle à Saint-Nicolas-la-Chapelle (73590) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 à Saint-Nicolas-la-Chapelle

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
François FILLON9629,45%
Marine LE PEN7121,78%
Emmanuel MACRON6018,40%
Jean-Luc MÉLENCHON3611,04%
Nicolas DUPONT-AIGNAN278,28%
Jean LASSALLE195,83%
Benoît HAMON133,99%
François ASSELINEAU20,61%
Philippe POUTOU10,31%
Jacques CHEMINADE10,31%
Nathalie ARTHAUD00,00%
Nombre d'inscrits422
Nombre de votants331
Taux de participation78,44%
Votes blancs (en % des votes exprimés)0,60%
Votes nuls (en % des votes exprimés)0,91%

Présidentielle 2017 à Saint-Nicolas-la-Chapelle : les enjeux

Comme l'ensemble des Français, les électeurs résidant à Saint-Nicolas-la-Chapelle seront appelés à élire le 25e président de la République. Sur quel candidat se portera leur choix ? Bien sûr, Saint-Nicolas-la-Chapelle n'est pas Chambéry, mais il n'en demeure pas moins que ce bourg reste une terre électorale complexe dont l'analyse peut permettre de mieux éclairer le comportement des électeurs à l'échelle de la Savoie. A gauche, Benoit Hamon a décroché l'investiture socialiste face à Manuel Valls le 29 janvier dernier. 171 votants ont été dénombrés à Saint-Nicolas-la-Chapelle et dans les communes avoisinantes ce jour-là. Celui qui fut un bref ministre de l'Education a également raflé la confiance des électeurs de Saint-Nicolas-la-Chapelle et des communes voisines en devançant Manuel Valls avec 61,2% des voix, contre 38,8% pour l'ancien conseiller régional d'Ile-de-France. L'organisation des primaires citoyennes avait mis à disposition un bureau de vote pour 8 communes de la Savoie (dont Saint-Nicolas-la-Chapelle).

À Saint-Nicolas-la-Chapelle et dans ses environs, comme au niveau national, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire de la droite. Dans le bourg de la Savoie, celui qui avait déjà créé la surprise au premier tour a obtenu 84,0% des voix des électeurs de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. L'ancien locataire du Quai d'Orsay a, lui, obtenu un score de 16,0% contre 33,5% au niveau national. A l'occasion du second tour de la primaire de la droite et du centre, 250 personnes ont trouvé le chemin des urnes pour contribuer à choisir le champion de la droite à Saint-Nicolas-la-Chapelle et dans ses environs, selon la Haute autorité de la primaire.

La participation aux primaires de la gauche et de la droite laisse envisager un engouement plus massif pour la droite concernant le résultat de la présidentielle. Cet examen reste cependant à prendre avec des pincettes. D'abord parce que beaucoup d'eau a déjà coulé sous les ponts depuis les primaires. Et depuis, le moins que l'on puisse dire est que la campagne n'a pas été de tout repos pour les principaux candidats. En théorie, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle à Saint-Nicolas-la-Chapelle. L'opportunité à droite est d'autant plus forte que le schisme à gauche nuit à la candidature de Benoit Hamon et semble plutôt réussir à celles d'Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon (le candidat de la "France insoumise" avait obtenu 4% en 2012 à Saint-Nicolas-la-Chapelle). Pourtant, le Penelope gate pourrait affaiblir le candidat de la droite. Les conséquences de la mise en examen de François Fillon sur le comportement à venir des partisans de droite une fois dans l'isoloir restent donc plutôt difficiles à anticiper. En embuscade, Emmanuel Macron avec le soutien de François Bayrou arrivera-t-il à grignoter les tenants de la droite sociale dans la commune ? C'est précisément pour cette raison que le camp Fillon a fait d'Emmanuel Macron la première cible de ses attaques durant la campagne. Le cas Emmanuel Macron illustre parfaitement la difficulté à prédire l'issue du scrutin à Saint-Nicolas-la-Chapelle, tout comme le résultat de la présidentielle à Saint-Offenge. Crédité en moyenne selon les enquêtes d'opinion de plus de 20% d'intentions de vote, l'ex-banquier d'affaires n'a encore jamais laissé son destin politique aux mains des électeurs. Difficile, donc, de dire si sa popularité dans les sondages se traduira, le soir du premier tour, en bulletins dans les bureaux de vote. Il n'empêche : entre des Républicains plombés par les affaires et le PS dépassé par sa gauche, Emmanuel Macron peut tout à fait concrétiser le duel tant attendu Macron-Le Pen au second tour. Impossible enfin de faire l'impasse sur le résultat attendu de Marine Le Pen. Lors de l'élection présidentielle de 2012, l'ancienne conseillère municipale d'Hénin-Beaumont avait décroché 21,3% des suffrages au premier tour dans ce village. Un résultat qui rend d'office Marine Le Pen incontournable pour le premier tour de la présidentielle.

Quelle part de l'électorat n'ira pas dans son bureau de vote à Saint-Nicolas-la-Chapelle ? Peu importe quels candidats se qualifieront le 23 avril, que ce soit par manque de lisibilité de l'offre électorale ou par choix politique, l'abstention devrait probablement être la grande gagnante du premier tour de scrutin. Jusqu'à présent, le scrutin présidentiel a toujours été à peu près épargné par l'abstention en France avec une participation à l'échelle du pays avoisinant en général les 80% (83% à Saint-Nicolas-la-Chapelle au premier tour de la précédente présidentielle de 2012). Cependant, le désengagement électoral est bien en augmentation depuis les années 1960. En 2002 déjà, la forte abstention avait favorisé l'accession de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle. Et cette année, entre 35% et 32% des électeurs pourraient ne pas s'acquitter de leur devoir de citoyen, selon respectivement l'Ifop et le Centre de recherches politiques de Sciences-Po (Cevipof). Jusqu'à présent, le record d'abstention à une présidentielle avait culminé à 28,4% à l'occasion de la présidentielle 2002. L'abstention résulte fréquemment d'un refus du vote par défaut, alors que le vote de conviction ne joue que pour quelques candidats et que l'incertitude des électeurs est au plus haut. Selon le Cevipof, 43% des électeurs se déclaraient toujours indécis fin mars sur le nom inscrit sur le bulletin qu'ils déposeront dans l'urne.

Résultat élection présidentielle Saint-Nicolas-la-Chapelle
© Montage Linternaute.com