Résultat de la présidentielle à Saint-Paul (19150) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 à Saint-Paul

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
Jean-Luc MÉLENCHON5831,87%
François FILLON4021,98%
Emmanuel MACRON2815,38%
Marine LE PEN2413,19%
Jean LASSALLE126,59%
Nicolas DUPONT-AIGNAN105,49%
Benoît HAMON52,75%
Philippe POUTOU42,20%
François ASSELINEAU10,55%
Nathalie ARTHAUD00,00%
Jacques CHEMINADE00,00%
Nombre d'inscrits215
Nombre de votants188
Taux de participation87,44%
Votes blancs (en % des votes exprimés)1,60%
Votes nuls (en % des votes exprimés)1,60%

Présidentielle 2017 à Saint-Paul : les enjeux

Le 23 avril prochain, les habitants de Saint-Paul seront appelés à désigner le 25e président de la République. Qui éliront-ils ? Même si ce bourg de 218 habitants a peu de chances de décider de l'issue de l'éléction autant que le résultat de la présidentielle à Brive-la-Gaillarde, l'analyse des pratiques électorales dans la commune reste intéressante à l'échelle de la Corrèze. A l'occasion du second tour de la primaire de la droite et du centre (27 novembre 2016), 295 personnes ont trouvé le chemin des urnes pour contribuer à choisir le champion de la droite à Saint-Paul et dans les communes alentour, selon la Haute autorité de la primaire. Alain Juppé n'a pas gagné la course à l'investiture à droite, mais à Saint-Paul et dans ses environs, celui qui fut "le meilleur d'entre nous" a remporté avec peu d'avance la bataille face à François Fillon. Alors que ce dernier a décroché une victoire claire au niveau national avec 66,5% des suffrages, Alain Juppé a tout de même rassemblé 51,9% des voix des participants de la primaire dans ce bourg de la Corrèze et dans ses environs. A gauche, la primaire a désigné Benoit Hamon face à Manuel Valls le 29 janvier dernier. On a recensé pour l'occasion quelque 113 participants à Saint-Paul et dans les communes voisines. Les électeurs n'ont pas suivi la tendance nationale en choisissant Manuel Valls face à Benoit Hamon. Le Breton ne comptabilise que 50,0% des voix à Saint-Paul et ses environs lors du second tour contre 50,0% pour Manuel Valls. L'organisation des primaires avait mis à disposition un bureau de vote pour 9 communes de la Corrèze dont Saint-Paul.

Quelles déductions en tirer pour l'issue de l'élection présidentielle ? La participation aux primaires de la droite et de la gauche laisse entrevoir une dynamique plus forte concernant la droite. Cet examen demeure cependant à prendre avec beaucoup de précaution. D'abord parce que les primaires sont déjà loin, et la campagne s'est révélée pour le moins chaotique pour de nombreux candidats. En théorie, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle à Saint-Paul. L'opportunité à droite est d'autant plus forte que la recomposition à gauche défavorise la candidature Hamon et semble plutôt réussir à celles d'Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon (France insoumise).

Pourtant, le Penelope gate pourrait miner le candidat LR. Les conséquences de la mise en examen de François Fillon sur le futur comportement des partisans de droite restent donc très difficiles à anticiper. De plus, François Fillon n'est pas celui qui est arrivé en tête du second tour de la primaire de la droite à Saint-Paul. Il n'est donc pas à exclure qu'une partie des partisans d'Alain Juppé, échaudée par les déboires judiciaires de François Fillon, se tourne vers Emmanuel Macron. Un report des voix des électeurs de la droite vers Emmanuel Macron n'est pas à exclure lors du premier tour de l'élection présidentielle. C'est bien cette crainte d'une fuite des électeurs de droite qui pousse l'ensemble des soutiens de François Fillon à accentuer les attaques contre Emmanuel Macron.

Le cas Emmanuel Macron illustre parfaitement la difficulté à prédire l'issue du scrutin à Saint-Paul. La situation est à peu de choses près la même pour le résultat de la présidentielle à Saint-Priest-de-Gimel. L'ex-banquier de la Banque Rotschild engrange les soutiens politiques issus de la gauche et de la droite. Mais les Français accepteront-ils finalement de qualifier pour le second tour celui qui n'est encore que le candidat des sondages ? Et pourtant, Emmanuel Macron pourrait bien profiter des affaires Fillon et Le Pen à droite et de la recomposition de la gauche pour tracer son chemin jusqu'au second tour. Quid de Marine Le Pen ? La candidate de la France "Bleu Marine" a également ses chances de réaliser une percée à Saint-Paul. En 2012, l'ex-conseillère régionale des Hauts-de-France avait réalisé un score de 9,9% au premier tour dans ce village. Marine Le Pen pourrait en 2017 séduire les électeurs désabusés de François Fillon.

Quelle part de l'électorat ne se rendra pas dans son bureau de vote à Saint-Paul ? Peu importe quels candidats se qualifieront pour le second tour, que ce soit par choix politique ou par manque de lisibilité de l'offre électorale, l'abstention devrait certainement faire office de grande gagnante du premier tour de scrutin. Traditionnellement, l'abstention a toujours été plus faible pour l'élection présidentielle que pour d'autres scrutins jugés moins impliquants avec une participation à l'échelle nationale avoisinant les 80% (93% à Saint-Paul au premier tour de la précédente présidentielle de 2012). Et pourtant, le désengagement électoral est bien en augmentation depuis 1958. Et le choix du locataire de l'Elysée n'échappe pas à la tendance. Et pour le premier tour de la présidentielle 2017, entre 35% et 32% des électeurs pourraient déserter les bureaux de vote, selon respectivement l'Ifop et le Centre de recherches politiques de Sciences-Po (Cevipof). L'abstention annoncée se révèle être le corollaire d'une incertitude record. A huit jours du premier tour, 32% de Français hésitent encore entre plusieurs candidats, à en croire un sondage Odoxa. L'ensemble des candidats cherche désormais à grappiller quelques points décisifs auprès de ces indécis.

Résultat élection présidentielle Saint-Paul
© Montage Linternaute.com