Résultat de la présidentielle à Braux (10500) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 à Braux

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
Marine LE PEN2334,33%
François FILLON1826,87%
Emmanuel MACRON1217,91%
Nicolas DUPONT-AIGNAN68,96%
Benoît HAMON45,97%
Jean-Luc MÉLENCHON45,97%
François ASSELINEAU00,00%
Philippe POUTOU00,00%
Nathalie ARTHAUD00,00%
Jacques CHEMINADE00,00%
Jean LASSALLE00,00%
Nombre d'inscrits100
Nombre de votants69
Taux de participation69,00%
Votes blancs (en % des votes exprimés)2,90%
Votes nuls (en % des votes exprimés)0,00%

Présidentielle 2017 à Braux : les enjeux

Le 23 avril prochain, les habitants de Braux seront appelés à élire le prochain locataire du palais de l'Elysée. Sur qui se portera leur choix ? Même si ce bourg de 104 personnes a peu de chances d'influencer l'issue de l'éléction autant que Troyes, l'analyse des pratiques électorales dans la commune reste intéressante au niveau de l'Aube. A gauche lors du second tour, la primaire citoyenne a désigné Benoit Hamon face à Manuel Valls le 29 janvier dernier. 168 participants ont été recensés à Braux et dans les communes voisines ce jour-là. Et les militants de Braux et de ses environs ne sont pas allés à l'encontre de la tendance nationale. L'ancien leader de la gauche du Parti socialiste a en effet fédéré 50,0% des suffrages enregistrés lors du second tour. L'organisation des primaires citoyennes avait mis à disposition un bureau de vote pour 49 communes de l'Aube en comptant Braux.

À Braux et dans ses environs, comme dans le reste de la France, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire. Dans le bourg de l'Aube, le député de la 2e circonscription de Paris a obtenu 80,0% des voix des électeurs de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. Le maire de Bordeaux a récolté 20,0% des suffrages exprimés. A l'occasion du second tour de la primaire de la droite et du centre (27 novembre dernier), 130 personnes se sont rendus aux urnes pour contribuer à choisir le champion de la droite à Braux et dans les alentours, selon la Haute autorité de la primaire.

L'analyse de la participation aux primaires de la gauche et de la droite laisse donc présager une dynamique plus importante concernant la droite en ce qui concerne le résultat de l'élection présidentielle. Cette analyse reste cependant fragile. D'abord parce que à part le Parti socialiste et les Républicains (et leurs alliés respectifs), aucune formation politique n'a organisé d'élection ouverte pour désigner son champion en amont de l'élection présidentielle. En principe, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle à Braux. Le candidat de la droite peut tirer avantage du fait que la recomposition à gauche fait du tort à la candidature Hamon et profite à celles de Jean-Luc Mélenchon (il avait obtenu 4% en 2012 à Braux) et d'Emmanuel Macron. Pourtant, le Penelopegate pourrait miner le candidat Les Républicains. Les dégâts potentiels de cette affaire sur le futur comportement des électeurs de droite lors du premier tour restent donc plutôt difficiles à modéliser. En embuscade, Emmanuel Macron allié à François Bayrou arrivera-t-il à siphonner l'aile la plus à gauche de la droite dans la commune ? C'est bien ce souci de conserver son électorat qui incite le camp Fillon à accentuer les attaques contre Emmanuel Macron. La popularité d'Emmanuel Macron dans les sondages complique encore l'équation à Braux, tout comme le résultat de la présidentielle à Bréviandes. Crédité en moyenne selon les sondages de plus de 20% d'intentions de vote, l'ancien ministre de l'Economie ne s'est encore jamais soumis au choix des urnes. Difficile, donc, de dire si sa popularité dans les sondages se traduira, le soir du premier tour, en suffrages dans les bureaux de vote. Il n'empêche qu'entre des Républicains plombés par les affaires et le Parti socialiste menacé d'implosion, Emmanuel Macron a toutes les chances de faire une réalité du face-à-face annoncé Macron-Le Pen au second tour. Quid de Marine Le Pen ? La candidate d'extrême droite a également ses chances de réaliser une percée à Braux. Lors de la dernière présidentielle de 2012, la présidente du Front National avait réalisé un score de 29,0% au premier tour dans ce bourg. Un résultat plus qu'honorable dont il faudra tenir compte.

Quelle part de l'électorat ne se rendra pas dans son bureau de vote à Braux ? Jusqu'à présent, et malgré une abstention croissante, les scrutins présidentiels sont restés ceux qui mobilisent le plus les électeurs (près de 80% de participation). Et pourtant, le désengagement électoral est bien en augmentation depuis 1958. En 2002 déjà, la forte abstention avait favorisé l'accession du candidat du Front national Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle. Cette année, la tentation de ne pas user de leur droit constitutionnel à choisir leur président pour le quinquennat qui s'annonce pourrait gagner entre 35% et 32% des électeurs, selon respectivement l'institut de sondage Ifop et le Cevipof. Jusqu'à présent, le record d'abstention à une présidentielle avait culminé à 28,4% à l'occasion de la présidentielle 2002. L'abstention résulte souvent d'un refus du vote par défaut, alors que le vote de conviction ne joue que pour quelques candidats et que l'incertitude des électeurs est au plus haut. A 8 jours du premier tour, 32% de Français n'ont toujours pas choisi leur candidat, à en croire une enquête d'opinion réalisée par Odoxa. Les onze candidats à l'Elysée devront donc déployer beaucoup d'efforts pour parvenir à persuader ces incertains de leur accorder leur vote.

Résultat élection présidentielle Braux
© Montage Linternaute.com