Résultat de la présidentielle à Brutelles (80230) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 à Brutelles

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
Marine LE PEN3827,14%
Jean-Luc MÉLENCHON3021,43%
Emmanuel MACRON2920,71%
François FILLON2719,29%
Nicolas DUPONT-AIGNAN75,00%
Benoît HAMON42,86%
Nathalie ARTHAUD32,14%
Jean LASSALLE21,43%
François ASSELINEAU00,00%
Philippe POUTOU00,00%
Jacques CHEMINADE00,00%
Nombre d'inscrits163
Nombre de votants143
Taux de participation87,73%
Votes blancs (en % des votes exprimés)0,70%
Votes nuls (en % des votes exprimés)1,40%

Présidentielle 2017 à Brutelles : les enjeux

Quel candidat choisiront les 208 habitants à Brutelles à l'occasion du résultat du premier tour de l'élection présidentielle (23 avril) ? La question reste posée même si cette localité de 208 personnes ne compte pas autant d'habitants que Abbeville. A gauche, Benoit Hamon a décroché l'investiture face à Manuel Valls lors du second tour de la primaire le 29 janvier. On a dénombré à cette occasion 180 participants à Brutelles et dans les communes avoisinantes. Les électeurs n'ont pas suivi la tendance observée au niveau de l'ensemble du pays en préférant Manuel Valls à Benoit Hamon. L'ancien ministre frondeur ne comptabilise que 48,9% des voix à Brutelles et ses environs lors du second tour contre 51,1% pour Manuel Valls. L'organisation des primaires citoyennes avait mis à disposition un bureau de vote pour 12 communes de la Somme en comptant Brutelles.

À Brutelles et dans ses environs, comme dans le reste de la France, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire. Dans la localité de la Somme, le parlementaire sarthois a obtenu 76,8% des voix des électeurs de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. Celui qui fut "le meilleur d'entre nous" a, lui, récolté 23,2% des suffrages exprimés. Du côté de la droite, 164 sympathisants s'étaient mobilisés en novembre dernier à Brutelles et dans les communes alentour pour contribuer à désigner leur candidat à l'élection présidentielle lors du second tour de la primaire (27 novembre 2016).

La participation aux primaires des deux grandes forces politiques laisse donc présager une dynamique plus forte en faveur de la droite en ce qui concerne l'issue de l'élection présidentielle à Brutelles. Cet examen demeure néanmoins fragile. D'abord parce que les primaires sont déjà loin, et la campagne s'est révélée pour le moins tumultueuse pour la plupart des candidats. En théorie, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle à Brutelles. L'opportunité à droite est d'autant plus forte que la division de la gauche fait du tort à la candidature de Benoit Hamon et semble plutôt réussir à celles de Jean-Luc Mélenchon (ce dernier avait obtenu 15% lors du premier tour de l'élection présidentielle 2012 à Brutelles) et d'Emmanuel Macron. Pourtant, le "Penelope Gate" pourrait affaiblir le candidat de la droite. Les dégâts potentiels de la mise en examen de François Fillon sur le comportement à venir des partisans de droite lors du premier tour restent donc plutôt difficiles à anticiper. A l'affût, Emmanuel Macron avec le soutien de François Bayrou arrivera-t-il à grignoter l'aile la plus à gauche de la droite dans la commune ? C'est précisément pour cette raison que François Fillon a fait d'Emmanuel Macron la première cible de ses attaques tout au long de la campagne.

Le cas Emmanuel Macron illustre parfaitement la difficulté à prédire l'issue du scrutin à Brutelles, tout comme le résultat de la présidentielle à Buigny-l'Abbé. L'inexpérience électorale de l'ancien banquier d'affaires pose en effet la question de l'efficacité du redressement de sa cote de popularité dans les sondages. Il n'empêche : entre des Républicains plombés par les affaires et le Parti socialiste menacé d'implosion, Emmanuel Macron a toutes les chances de faire une réalité du face-à-face Macron-Le Pen au second tour. Il est enfin difficile de ne pas tenir compte du score attendu de Marine Le Pen. Il y a cinq ans, la fille de Jean-Marie Le Pen avait obtenu 28,7% des suffrages au premier tour dans ce bourg. Un résultat plus qu'honorable avec lequel les autres partis devront composer.

L'abstention atteindra-t-elle un niveau record à l'occasion du résultat de la présidentielle à Brutelles ? Quels que soient les candidats qui se qualifieront le 23 avril au soir, cette année, l'abstention a décroché le statut de favori des sondages sans avoir eu besoin de mener campagne. Jusqu'à présent, le scrutin présidentiel a toujours été à peu près épargné par l'abstention en France : en moyenne, une élection présidentielle génère un taux de participation d'environ 80% en France. À Brutelles, 86% des détenteurs de carte d'électeur se sont rendus dans un bureau de vote pour la dernière élection présidentielle. Et pourtant, le désengagement électoral est bien en augmentation depuis les débuts de la cinquième République. Et l'élection du locataire de l'Elysée n'échappe plus à la tendance. Et en 2017, entre 35% et 32% des électeurs pourraient ne pas mettre à profit leur droit de citoyen à choisir leur président, selon respectivement l'institut de sondage Ifop et le Centre de recherches politiques de Sciences-Po (Cevipof). Jusqu'à présent, le record d'abstention à une présidentielle avait culminé à 28,4% à l'occasion de la présidentielle 2002. L'abstention annoncée se révèle être le corollaire d'une incertitude record. A 8 jours du premier tour, 32% de Français n'ont toujours pas choisi leur candidat, à en croire un sondage Odoxa. Les différents candidats à l'Elysée devront donc faire preuve de beaucoup de créativité pour arriver à convaincre ces indécis de leur accorder leur confiance.

Résultat élection présidentielle Brutelles
© Montage Linternaute.com