Résultat de la présidentielle à Charentilly (37390) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 à Charentilly

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
Emmanuel MACRON26632,56%
François FILLON17821,79%
Marine LE PEN12715,54%
Jean-Luc MÉLENCHON12415,18%
Nicolas DUPONT-AIGNAN526,36%
Benoît HAMON455,51%
François ASSELINEAU70,86%
Philippe POUTOU70,86%
Nathalie ARTHAUD60,73%
Jean LASSALLE30,37%
Jacques CHEMINADE20,24%
Nombre d'inscrits994
Nombre de votants845
Taux de participation85,01%
Votes blancs (en % des votes exprimés)2,49%
Votes nuls (en % des votes exprimés)0,83%

Présidentielle 2017 à Charentilly : les enjeux

Quelle sera l'issue de l'élection présidentielle 2017 à Charentilly ? La question reste posée même si cette commune de 1268 âmes ne compte pas autant d'habitants que Joué-lès-Tours. À Charentilly et dans ses environs, comme au niveau national, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire. Dans la commune d'Indre-et-Loire, l'ex-député de la Sarthe a obtenu 74,0% des voix des électeurs de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. L'édile de Bordeaux a, lui, récolté 26,0% des suffrages. Au niveau national, Alain Juppé a réalisé un score de 33,5%. Du côté de la droite, 663 sympathisants s'étaient mobilisés en novembre dernier à Charentilly et dans les alentours pour contribuer à désigner leur candidat à l'élection présidentielle lors du second tour de la primaire. A gauche lors du second tour, la primaire a désigné Benoit Hamon face à Manuel Valls le 29 janvier 2017. On a dénombré à cette occasion quelque 315 participants à Charentilly et dans les communes avoisinantes. L'ancien frondeur socialiste a également conquis la confiance des militants de Charentilly et de ses environs en devançant Manuel Valls avec 57,9% des voix. L'organisation des primaires citoyennes avait mis à disposition un bureau de vote pour 9 communes d'Indre-et-Loire, la commune de Charentilly incluse.

Un rapide coup d'oeil aux taux de participation aux primaires de la gauche et de la droite laisse par conséquent présager un engouement plus massif à droite en ce qui concerne l'issue de l'élection présidentielle. Cet examen est toutefois à prendre avec des pincettes. En effet, les primaires de la gauche et de la droite sont déjà loin, et la campagne s'est révélée pour le moins chaotique pour de nombreux candidats. En théorie, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle à Charentilly. Le candidat de la droite peut tirer avantage du fait que la division de la gauche compromet la candidature Hamon au profit de celles de Jean-Luc Mélenchon (ce dernier avait obtenu 10% en 2012 à Charentilly) et d'Emmanuel Macron. Mais l'affaire Fillon pourrait affaiblir le candidat Les Républicains. Les conséquences de la mise en examen de François Fillon sur le futur comportement des électeurs de droite restent très difficiles à anticiper. En embuscade, Emmanuel Macron allié à François Bayrou arrivera-t-il à siphonner la droite sociale dans la commune ? C'est précisément pour cette raison que l'équipe de campagne de François Fillon a fait d'Emmanuel Macron la première cible de ses attaques. Le cas Emmanuel Macron illustre parfaitement la difficulté à prédire l'issue du scrutin à Charentilly. La situation est à peu de choses près la même pour le résultat de la présidentielle à Chargé. Attirés par des sondages qui lui sont favorables, de nombreuses personnalités politiques de tous bords politiques ont rallié les rangs de ses partisans. Mais les instituts de sondage ne surestiment-ils pas son score potentiel au premier tour ? Et pourtant, Emmanuel Macron pourrait bien profiter de la recomposition de la gauche et des affaires Le Pen et Fillon pour se frayer un chemin jusqu'au second tour. Enfin, quelle part des électeurs ira déposer dans l'urne un bulletin Front national ? Lors de l'élection présidentielle de 2012, l'ancienne conseillère régionale des Hauts-de-France avait réalisé un score de 13,5% au premier tour dans cette localité. Dans l'optique d'un affrontement Le Pen-Macron au second tour, la victoire d'Emmanuel Macron serait probable grâce au report des voix de gauche.

Quelle part de l'électorat n'ira finalement pas dans son bureau de vote à Charentilly ? Elle n'organise ni débats, ni réunions publiques mais l'abstention devrait occuper la première place le 23 avril au soir. Traditionnellement, la course à l'Elysée a toujours été le scrutin le plus mobilisateur avec une participation nationale atteignant les 80% (87% à Charentilly au premier tour de la dernière élection présidentielle de 2012). Et pourtant, le désengagement électoral est bien en augmentation depuis la fin des années 1950. En 2012, l'abstention d'une partie des électeurs de droite avait privé Nicolas Sarkozy d'un second mandat. Cette année, l'envie de ne pas prendre part au vote pourrait gagner entre 35% et 32% des électeurs, selon respectivement l'Ifop et le Cevipof. L'abstention résulte souvent d'un refus du vote par défaut, alors que le vote de conviction ne joue que pour quelques candidats et que l'incertitude des électeurs est au plus haut. A huit jours du premier tour, 32% de Français balancent toujours entre plusieurs candidats, à en croire une enquête d'opinion réalisée par Odoxa. Ce sont donc bien ces indécis que les prétendants à l'Elysée auront à convaincre dans la dernière ligne droite de l'élection.

Résultat élection présidentielle Charentilly
© Montage Linternaute.com