Résultat de la présidentielle à la Haute-Maison (77580) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 à la Haute-Maison

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
François FILLON3922,54%
Marine LE PEN3620,81%
Jean-Luc MÉLENCHON3319,08%
Emmanuel MACRON3319,08%
Nicolas DUPONT-AIGNAN2011,56%
Benoît HAMON52,89%
Jean LASSALLE21,16%
Philippe POUTOU21,16%
Nathalie ARTHAUD21,16%
François ASSELINEAU10,58%
Jacques CHEMINADE00,00%
Nombre d'inscrits220
Nombre de votants176
Taux de participation80,00%
Votes blancs (en % des votes exprimés)1,70%
Votes nuls (en % des votes exprimés)0,00%

Présidentielle 2017 à la Haute-Maison : les enjeux

Quel prétendant à l'Elysée choisiront les électeurs habitant à la Haute-Maison à l'occasion du résultat du premier tour de l'élection présidentielle le 23 avril prochain ? Même si ce village de 331 âmes a peu de chances d'influer sur l'issue du premier tour autant que le résultat de la présidentielle à Melun, l'analyse des pratiques électorales dans la commune reste intéressante au niveau de Seine-et-Marne. Du côté de la gauche, Benoit Hamon a décroché l'investiture face à Manuel Valls lors du second tour de la primaire le 29 janvier dernier. 282 votants ont été recensés à la Haute-Maison et dans les communes voisines ce jour-là. L'ancien ministre de l'Education de Manuel Valls a aussi emporté la confiance des électeurs de la Haute-Maison et des communes voisines en devançant Manuel Valls avec 53,8% des voix. L'organisation des primaires de la gauche avait mis à disposition un bureau de vote pour 8 communes de Seine-et-Marne en comptant La Haute-Maison. À la Haute-Maison et dans ses environs, comme dans le reste de la France, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire. Dans le village de Seine-et-Marne, celui qui avait créé la surprise lors du premier tour a obtenu 72,8% des voix des sympathisants de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. Le maire de Bordeaux a, lui, récolté 27,2% des suffrages exprimés. Au niveau national, Alain Juppé a réalisé un score de 33,5%. Du côté de la droite, 405 sympathisants s'étaient mobilisés en novembre dernier à la Haute-Maison et dans les communes voisines pour contribuer à désigner le candidat de la droite et du centre à l'élection présidentielle lors du second tour de la primaire.

Quelles déductions en retenir pour le premier tour de l'élection présidentielle à la Haute-Maison ? La comparaison de la participation aux primaires des deux grandes forces politiques laisse entrevoir une dynamique plus importante pour la droite. Cette analyse demeure néanmoins fragile. D'abord parce que hormis le Parti socialiste et les Républicains (et leurs alliés respectifs), aucune force n'a organisé d'élection ouverte pour désigner son champion en amont de l'élection présidentielle. En théorie, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle à la Haute-Maison. L'opportunité à droite est d'autant plus forte que le schisme à gauche défavorise la candidature de Benoit Hamon au profit de celles de Jean-Luc Mélenchon (le candidat de la "France insoumise" avait obtenu 8% en 2012 à la Haute-Maison) et d'Emmanuel Macron.

Pourtant, le "Penelope Gate" pourrait affaiblir le candidat Les Républicains. Les effets de la mise en examen des époux Fillon sur le futur comportement des électeurs de droite une fois dans l'isoloir restent donc très difficiles à apprécier. A l'affût, Emmanuel Macron allié à François Bayrou arrivera-t-il à siphonner la droite sociale dans la commune ? C'est bien cette crainte d'une fuite des électeurs de droite qui incite l'ensemble des soutiens de François Fillon à accentuer les attaques contre Emmanuel Macron.

La popularité d'Emmanuel Macron dans les sondages complique encore l'équation à la Haute-Maison, tout comme le résultat de la présidentielle à Héricy. Le candidat de "En Marche" engrange les soutiens politiques issus de la gauche et de la droite. Mais les Français accepteront-ils finalement d'envoyer au second tour celui qui n'est encore que le candidat des sondages ? Et pourtant, Emmanuel Macron pourrait bien profiter de la recomposition en cours de la gauche et des affaires Le Pen et Fillon pour se frayer un chemin jusqu'au second tour. Quid de Marine Le Pen ? La candidate du Front national a également ses chances de réaliser une percée à la Haute-Maison. En 2012, l'ancienne conseillère municipale d'Hénin-Beaumont avait réalisé un score de 18,3% au premier tour dans ce bourg. Marine Le Pen pourrait en 2017 capter une part des voix des électeurs dépités de la droite.

L'abstention deviendra-t-elle le premier parti de France à l'occasion du résultat de la présidentielle à la Haute-Maison ? Traditionnellement, et malgré une abstention croissante, les scrutins présidentiels sont restés ceux qui mobilisent le plus d'électeurs (près de 80% de participation). Cependant, le taux d'abstention est bien en augmentation depuis les années 1960. En 2002 déjà, la forte abstention avait favorisé l'accession de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle. Et cette année au premier tour, l'abstention pourrait séduire 35% des électeurs, selon l'Ifop. Jusqu'à présent, le record d'abstention à une présidentielle avait culminé à 28,4% à l'occasion de la présidentielle 2002. Si les absents des bureaux de vote s'annoncent nombreux, c'est en partie parce que le nombre des indécis devrait être, lui aussi, très élevé. A en croire le Cevipof, 43% des électeurs se déclaraient toujours indécis fin mars sur le bulletin qu'ils déposeront dans l'urne. L'ensemble des candidats cherche désormais à grappiller quelques points décisifs auprès d'eux.

Résultat élection présidentielle La Haute-Maison
© Montage Linternaute.com