Résultat de la présidentielle à Marsal (57630) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 à Marsal

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
Emmanuel MACRON4626,44%
Marine LE PEN4123,56%
François FILLON2816,09%
Jean-Luc MÉLENCHON2313,22%
Nicolas DUPONT-AIGNAN1810,34%
Benoît HAMON63,45%
Jean LASSALLE52,87%
François ASSELINEAU31,72%
Jacques CHEMINADE21,15%
Philippe POUTOU10,57%
Nathalie ARTHAUD10,57%
Nombre d'inscrits232
Nombre de votants181
Taux de participation78,02%
Votes blancs (en % des votes exprimés)0,00%
Votes nuls (en % des votes exprimés)3,87%

Présidentielle 2017 à Marsal : les enjeux

Quelle sera l'issue de l'élection présidentielle à Marsal ? Certes, Marsal n'est pas Gandrange, mais il n'en demeure pas moins que ce bourg reste une terre électorale complexe dont l'analyse peut permettre de mieux appréhender le comportement des électeurs de la Moselle. A gauche lors du second tour, la primaire a désigné Benoit Hamon face à Manuel Valls le 29 janvier dernier.

A l'occasion du second tour de la primaire de la droite et du centre (27 novembre 2016), 209 personnes ont trouvé le chemin des urnes pour contribuer à choisir le champion de la droite à Marsal et dans les communes voisines, selon la Haute autorité de la primaire. À Marsal et dans ses environs, comme dans le reste de la France, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire. Dans le bourg de la Moselle, le député de la deuxième circonscription de Paris a obtenu 74,0% des voix des électeurs de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. L'édile LR de Bordeaux a, lui, obtenu un score de 26,0%.

Quelles hypothèses en déduire pour le premier tour de la présidentielle ? La participation aux primaires de la gauche et de la droite laisse présager une dynamique plus importante pour la droite. Cet examen est cependant à nuancer. D'abord parce que les Républicains et le Parti socialiste (ainsi leurs alliés) sont les seuls mouvements politiques à avoir organisé des primaires. En principe, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle à Marsal. L'opportunité à droite est d'autant plus forte que la division de la gauche défavorise la candidature Hamon et profite à celles de Jean-Luc Mélenchon (France insoumise) et d'Emmanuel Macron.

Mais le Penelopegate pourrait porter préjudice au résultat du candidat LR. Les dégâts potentiels de la mise en examen de François Fillon sur le comportement à venir des partisans de droite restent assez difficiles à estimer. A l'affût, Emmanuel Macron avec l'aide de François Bayrou arrivera-t-il à siphonner les tenants de la droite sociale dans la commune ? C'est bien cette crainte d'une fuite des électeurs de droite qui pousse le camp Fillon à accentuer les attaques contre Emmanuel Macron.

La popularité d'Emmanuel Macron dans les sondages renforce encore la difficulté à prédire l'issue du premier tour à Marsal, tout comme le résultat de la présidentielle à Marsilly. L'ancien ministre de l'Economie engrange les soutiens politiques issus de la gauche et de la droite. Mais les Français accepteront-ils réellement de qualifier pour le second tour celui qui n'est encore que le candidat des études d'opinion ? Il n'empêche qu'entre des Républicains plombés par les affaires et le Parti socialiste menacé d'implosion, Emmanuel Macron peut tout à fait concrétiser le face-à-face Macron-Le Pen au second tour. Enfin, quelle part des électeurs ira déposer dans l'urne un bulletin Front national ? Lors de la précédente élection présidentielle (2012), l'ancienne conseillère régionale des Hauts-de-France avait décroché 20,3% des suffrages au premier tour dans ce village. Un résultat plus qu'honorable avec lequel les autres partis devront composer.

L'abstention deviendra-t-elle le premier parti de France à l'occasion du résultat de la présidentielle à Marsal ? Quels que soient les candidats qui se qualifieront le 23 avril, c'est sûrement l'abstention qui arrivera en première position. Jusqu'à présent, le scrutin présidentiel a toujours été à peu près épargné par l'abstention en France (près de 80% de participation). Et pourtant, le désintérêt électoral continue d'élargir sa base de soutiens depuis 1958. Et la désignation du locataire de l'Elysée n'échappe plus à la tendance. Pour le premier tour de la présidentielle 2017, l'envie de ne pas profiter de leur droit de citoyen à choisir leur président pour les 5 années à venir pourrait gagner 32% des électeurs, selon le Centre de recherches politiques de Sciences-Po (Cevipof). Si les absents des bureaux de vote s'annoncent nombreux, c'est en grande partie parce que le nombre des indécis promet d'être, lui aussi, très élevé. A huit jours du premier tour, 32% de Français hésitent encore entre plusieurs candidats, selon un sondage Odoxa. Ce sont bien ces indécis que les prétendants à l'Elysée auront à persuader dans la dernière ligne droite de l'élection.

Résultat élection présidentielle Marsal
© Montage Linternaute.com