Résultat de la présidentielle à Schiltigheim (67300) [DEFINITIFS] - Election 2017

Annonces Google

Résultat de la présidentielle 2017 à Schiltigheim

Résultat premier tour

CandidatVoix%Voix
Jean-Luc MÉLENCHON3 41926,96%
Emmanuel MACRON3 03923,96%
Marine LE PEN2 12416,75%
François FILLON1 93315,24%
Benoît HAMON1 1238,85%
Nicolas DUPONT-AIGNAN4683,69%
François ASSELINEAU2521,99%
Philippe POUTOU1411,11%
Jean LASSALLE800,63%
Nathalie ARTHAUD770,61%
Jacques CHEMINADE270,21%
Nombre d'inscrits18 114
Nombre de votants12 940
Taux de participation71,44%
Votes blancs (en % des votes exprimés)1,45%
Votes nuls (en % des votes exprimés)0,54%

Présidentielle 2017 à Schiltigheim : les enjeux

Le 23 avril, les habitants de Schiltigheim seront amenés à désigner le 25e président de la République. Qui choisiront-ils pour prendre part au second tour ? L'étude des scrutins les plus récents dans de cette ville peut donner quelques éléments de réponse, tout comme le résultat de la présidentielle à Strasbourg. A gauche, la primaire citoyenne a désigné Benoit Hamon face à Manuel Valls le 29 janvier. Quelque 791 participants ont été recensés à Schiltigheim pour l'occasion. Et les électeurs de gauche de Schiltigheim ont imité la tendance nationale. L'ancien frondeur du Parti socialiste a en effet amassé 68,9% des quelques 791 votes enregistrés lors du second tour. A cette occasion, 2 bureaux de vote avaient été installés pour permettre aux militants et sympathisants de Schiltigheim de faire entendre leur voix en amont de l'élection présidentielle.

À Schiltigheim, comme dans le reste de la France, François Fillon s'est imposé à droite dans son duel face à Alain Juppé lors du second tour de la primaire. Dans la ville du Bas-Rhin, l'ancien "collaborateur" de Nicolas Sarkozy a obtenu 56,4% des voix des sympathisants de droite qui se sont mobilisés pour le scrutin, contre 66,5% au niveau national. Le promotteur de "l'identité heureuse" a récolté 43,6% des suffrages exprimés. Au niveau national, Alain Juppé a réalisé un score de 33,5%. A l'occasion du second tour de la primaire de la droite et du centre, 1 165 personnes ont trouvé le chemin des urnes pour contribuer à choisir le champion de la droite, selon la Haute autorité de la primaire.

La participation aux primaires de la droite et de la gauche laisse dès lors entrevoir une dynamique plus importante en faveur de la droite concernant l'issue de l'élection présidentielle. Cet examen est toutefois à prendre avec énormément de prudence. En effet, beaucoup d'eau a déjà coulé sous les ponts depuis les primaires. Et depuis, le moins que l'on puisse dire est que la campagne n'a pas été de tout repos pour les principaux candidats. En théorie, François Fillon peut espérer arriver en tête au résultat de la présidentielle à Schiltigheim. L'opportunité à droite est d'autant plus forte que la division de la gauche compromet la candidature Hamon au profit de celles de Jean-Luc Mélenchon (il avait obtenu 11% lors du premier tour de l'élection présidentielle 2012 à Schiltigheim) et d'Emmanuel Macron.

Pourtant, le Penelopegate pourrait miner le candidat de la droite. Les effets de cette affaire sur le futur comportement des électeurs de droite lors du premier tour restent donc très difficiles à apprécier. En embuscade, Emmanuel Macron allié à François Bayrou arrivera-t-il à siphonner l'aile gauche de la droite dans la commune ? C'est précisément pour cette raison que François Fillon a fait d'Emmanuel Macron la principale cible de ses attaques au cours de cette campagne.

Le cas Macron illustre parfaitement la difficulté à prédire l'issue du scrutin à Schiltigheim, tout comme le résultat de la présidentielle à Schirmeck. L'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée n'a en effet jamais concouru à une élection. Et être le candidat adoubé par les sondages ne fait pas pour autant de lui le champion de l'élection présidentielle. Il n'empêche : entre les Républicains plombés par les affaires et le PS menacé d'implosion, Emmanuel Macron peut tout à fait faire une réalité du face-à-face Le Pen-Macron au second tour. Quid de Marine Le Pen ? La candidate du FN a également ses chances de réaliser une percée à Schiltigheim. Lors de la présidentielle de 2012, la fille de Jean-Marie Le Pen avait décroché 16,3% des voix au premier tour dans cette ville. Dans l'optique d'un duel Le Pen-Macron au second tour, la victoire d'Emmanuel Macron serait envisageable grâce au report des voix de gauche.

Quelle part de l'électorat délaissera son bureau de vote à Schiltigheim ? Traditionnellement, la course à l'Elysée a toujours été le scrutin qui mobilise le plus : en moyenne, une élection présidentielle bénéficie d'un taux de participation d'environ 80% à l'échelle du pays. À Schiltigheim, 73% des électeurs se sont rendus dans un bureau de vote pour la dernière présidentielle. Et pourtant, le taux d'abstention est bien en augmentation depuis les débuts de la cinquième République. Déjà, en 2012, François Hollande avait été élu en partie grâce à l'abstention de toute une frange des électeurs de la droite. Et pour le premier tour de la présidentielle 2017, entre 35% et 32% des électeurs pourraient ne pas user de leur droit constitutionnel à choisir leur président pour le quinquennat qui s'annonce, selon respectivement l'institut de sondage Ifop et le Cevipof. Jusqu'à présent, le record d'abstention à une présidentielle avait culminé à 28,4% à l'occasion de la présidentielle 2002. Si les absents des bureaux de vote s'annoncent nombreux, c'est en grande partie parce que le nombre des indécis devrait être, lui aussi, très élevé. D'après le Cevipof, 43% des électeurs se déclaraient encore indécis fin mars sur le nom inscrit sur le bulletin de vote qu'ils déposeront dans l'urne. Les différents prétendants à l'Elysée devront donc déployer beaucoup d'efforts pour arriver à persuader ces incertains de leur accorder leur voix.

Résultat élection présidentielle Schiltigheim
© Montage Linternaute.com